Journée de Lyon 14/09/2013

Interrogeant la logique des discours, Freud en dévoile les articulations et construit un appareil psychique dont le fondement premier est un inconscient organisé comme un langage. Par le jeu des pulsions, l’homme, corps et âme, s’invente entre biologique et psychique.
L’inconscient se situe hors du temps – c’est son inactualité – et ne se manifeste que par ses effets d’après-coup et de répétition. Dans le symptôme. En tant que pratique fondée plus sur une éthique que sur un corpus théorique fermé, la psychanalyse pourra explorer le champ de la psychose, de l’infantile.

Aujourd’hui,la société post-moderne, de la marchandisation de toute chose, de la priorité donnée au déclaratif sur l’anatomique, tend toujours plus à substituer au discours dans lequel gît le sujet la perspective de la communication.
Horreur de tout lapsus, de tout acte manqué. On préfère la franche rigolade à l’humour. Empêchera-t-on enfin les gens de rêver ? La nuit, parce que le jour … A l’école, une évaluation plus juste impose de ne poser de question que si la réponse a été dûment enseignée, sue par avance et sans contestation possible. On se contentera de contester les enseignants.
La vie sexuelle elle-même, après la contraception, le SIDA, les formes les plus avancées techniquement de la procréation, le mariage homosexué et les problèmes qu’il pose à la filiation, connaît aussi, en perdant son centrage phallique,
de nouvelles formes d’expression.
Les avancées de la neurobiologie sont spectaculaires sans rien apporter de bien tangible à la clinique et celles de la psychopharmacologie se rendent suspectes par l’insistance commerciale des laboratoires pharmaceutiques. Le lobbying est d’ailleurs partout, dans les associations de malades comme dans les groupes aux visées purement idéologiques.
Avec la psychanalyse, nous ne pouvons plus confondre ce que nous prenons comme « la Nature » et ce qui agit comme « Réel » dans son nouage avec l’imaginaire et le symbolique, à moins que ce réel ne soit le nouage lui-même? La nature est-elle autre chose qu’un système de représentations ? Certes, celles que fournit la science sont à prendre en compte, si l’on n’omet pas son progrès, qui ne dément pas la formule d’Héraclite selon lequel « la nature aime rester cachée ».
Nous essaierons de soutenir cet enjeu : l’actualité de l’inconscient, c’est qu’on ne peut pas céder sur son in-actualité. Soit dit en passant…
 

SHARE IT:

Leave a Reply

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>