Declaration publique d’Analyse Freudienne à propos du Chili

ANALYSE FREUDIENNE
DECLARATION PUBLIQUE

En tant qu’association psychanalytique, nous réprouvons les actes répressifs violents dont un membre de notre association, participant pacifiquement à une manifestation pour la santé, a été l’objet et qui, suite à cette agression, a été hospitalisé dans un état critique.
Ces méthodes de violence utilisées contre la population ravivent douloureusement le souvenir d’une action dictatoriale qui va à l’encontre de la démocratie. Elle témoigne du mépris dans lequel il est fait cas de la parole, aux antipodes de ce que soutient la pratique de la psychanalyse qui vise l’émergence du sujet dans un discours qui lui soit propre. À ce titre elle est solidaire de la défense du respect de la démocratie et des droits de l’homme en dehors desquels elle ne peut s’exercer.
C’est pourquoi, en tant que psychanalystes, nous ne pouvons nous placer du côté du silence et ne rien dire sur la répression policière et politique des forces de l’ordre et de sécurité de l’Etat chilien qui a gravement violé les droits de l’homme et des citoyens tout en les empêchant de manifester leur légitime droit à la justice économique et sociale.
Analyse Freudienne en tanto qu’association soutient ses membres au Chili, et souhaite un retour rapide aux conditions sociales et politiques nécessaires à ce-que la psychanalyse dans sa pratique puisse continuer à soutenir le sujet.

Le Conseil d’Administration de l’Association Analyse Freudienne
24 décembre 2019

SHARE IT:

Comments are closed.