Lettre à la Ministre de la Santé


Lettre à Madame la Ministre de la Santé

Madame la Ministre de la Santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative.

Nous avons pris connaissance du document de travail relatif au cahier des charges de la formation, conduisant au titre de psychothérapeute, dans le cadre de la loi du 9 août 2004, portant sur la politique de la santé publique, et notamment de l’article 52.

Nous tenons à attirer votre attention sur la proposition de former des psychothérapeutes, dans une approche dite de « psychothérapies d’inspiration psychanalytique ». Aucune formation psychanalytique ne peut se fonder sur un enseignement de quelques heures, qu’il relève de l’Université ou d’instituts privés. Un enseignement en psychopathologie clinique constitue, certes, une condition nécessaire, mais nullement suffisante. Seule une analyse didactique complétée par des contrôles et des enseignements, relevant de la responsabilité des associations psychanalytiques, peut valider une pratique clinique se référant à cette discipline. Se réclamer dans une pratique psychothérapeutique, de concepts analytiques, sans respecter ce socle fondamental de la formation, constitue un dévoiement grave à l’apport freudien.

L’article 52 a pour but de protéger le public de l’activité nocive des sectes, mais le document de travail portant sur le cahier des charges, conduisant au titre de psychothérapeute, va livrer les patients à des praticiens pouvant se prévaloir indûment de la psychanalyse, induisant de ce fait, des prises en charge trompeuses et risquées, sous couvert de la loi.

Nous vous prions instamment, Madame la Ministre, de bien vouloir tenir compte de nos remarques, en veillant à ne pas promouvoir « une psychothérapie d’inspiration analytique » qui desservirait tant la psychanalyse que les patients. A cet effet, nous attirons votre attention pour qu’aucune mention relative à cette formation dite« de psychothérapie psychanalytique » ne vienne s’inscrire dans les arrêtés à venir.

En vous remerciant, Madame la Ministre, nous vous prions de bien vouloir recevoir l’expression de nos respectueuses salutations.

Présidente Catherine Delarue

Vice Présidente Françoise Crozat

SHARE IT:

Leave a Reply

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>