A- A A+

D'une dénégation.

Radjou Soundaramourty

En octobre 2013, lors d'une rencontre du cartel au moment du congrès, j'étais sous le coup de ma désignation comme nouveau coordonnant par mes collègues du bureau. De nombreuses personnes m'ont gentiment félicité, certains m'ont même dit : "ça y est ! tu y es arrivé". Mes réactions furent défensives voire offusquées : "Mais pas du tout, je n'ai jamais cherché à être coordonnant", voire "j'aurais bien évité cette charge" ou "oh tu sais, c'est par la force des choses, il n'y avait pas vraiment d'autres choix." Je n'allais pas jusqu'à dire que c'était par défaut, mais presque. Ou encore. "Tu sais, ce n'est pas un titre, c'est juste une fonction. C'est plus une corvée qu'autre chose. C'est pas une sinécure. Rien d'honorifique."

 

TRAVAIL POUR LE CARTEL DU PROTOCOLE 3-10-2014

 

Je ne sais pas le reste de mes collègues, mais moi, ce qui m'est venu à l'esprit quand nous avons été désignés pour participer à ce cartel, c'est une phrase d'un groupe de musique espagnol appelé Vetusta Morla, qui dans l'une de ses chansons dit : « il semble si opportun d'échapper, il semble si impossible de s'en aller sans plus. »

 

CARTEL DU PROTOCOLE 2012/2014

Quelques lignes pour commencer, que l’on trouve à la page 104 d’ « A l’école du sujet ». « Du protocole est attendu que l'on puisse énoncer en quoi Analyse freudienne pourrait attester que l'un de ses membres situe son rapport à la pratique et à la recherche théorique dans l'éthique qu'elle soutient : celle de l'analyse freudienne ». C’est donc Analyse Freudienne qui atteste, et ce au regard d’une éthique de l'Association qui serait déposée dans ses statuts, soutenue par des textes, éthique qui a fait l'objet d'une nomination, comme éthique de la déliaison, ou encore de la division du sujet.

CARTEL DU PROTOCOLE  2012/14

Je vous adresse ce texte en témoignage du parcours réalisé auprès de mes collègues de cartel et dans le sens d’accomplir la tâche qui était la nôtre : « reconnaître les membres de AF) dont la pratique clinique et théorique relèverait de l’éthique psychanalytique telle que l’association la soutien à travers son expérience » (Article 8 des statuts). La liste est le résultat de la construction collective d’un consensus. Chaque nom - retenu ou refusé - l’a été à l’unanimité des membres du cartel.

CARTEL DU PROTOCOLE 2012/14

Tout d’abord je ferai un rappel des textes des statuts d’Analyse freudienne :

Analyse Freudienne pose comme principe fondamental que l’institution analytique, si elle existe, n’est autre que la cure elle-même.`

CARTEL DU PROTOCOLE 2012/14

Je continue à penser à propos de ce qui m'a dit quelque collègue d'AF à l'occasion du premier cartel du Protocole auquel j'ai participé en 2005. Je lui disais que notre cartel avait essayé de mettre sur la liste les membres qui nous avaient produit quelque déplacement dans notre position, et ce ou cette collègue m'avais dit qu'il fallait tenir aussi compte du social et non pas seulement de l'inconscient. Après avoir soutenu pendant 9 ans ma première affirmation contre celle de mon collègue, je viens de changer d'avis… pas complètement et cela a été à partir du moment où on a établi la liste et la discussion qui a eût lieu autour d'elle.

L'Association se propose de reconnaître ceux de ses membres dont la pratique clinique et théorique relèverait de l'éthique psychanalytique telle que l'association la soutient à travers son expérience. Dans cette perspective, elle instaure un protocole institutionnel défini ci-après. Modalités du protocole :

a) 2 cartels de 4 personnes sont tirés au sort par l'AG pour une durée de 2 ans.

Chaque cartel élabore ses méthodes de travail et peut s'adjoindre une personne de son choix, plusieurs fois au cours de son exercice.

b) Chaque cartel est à la tâche d'établir une liste de noms. Il aura à en soutenir l'enjeu par un travail écrit. A terme, les listes sont réunies et rendues publiques en même temps que les textes produits par les 2 cartels.

c) Les membres d'un cartel ne peuvent s'inclure dans la liste produite, leur éventuelle inscription sur une liste ne pourra résulter que du fait de l'autre cartel.

d) Modalité du tirage au sort :

Chaque cartel se compose de

* membres tirés au sort sur la liste produite par les cartels précédents. Il y aurait contradiction, sauf cas de force majeure à maintenir son nom sur la liste, tout en se refusant à soutenir cette tâche essentielle.

* 1 membre tiré au sort sur la liste des membres de l'association

En cas de désistement, à charge pour le cartel de s'adjoindre une personne de son choix.

e) Il se peut que cette procédure n'aboutisse pas. Dans ce cas, les cartels seraient tenus d'en expliquer les raisons.